Thorichthys ( partie 2 )

dimanche 24 avril 2011
par  Daniel LE BRIS
popularité : 100%

Les espèces décrites à ce jour

1er groupe :
-  Thorichthys aureus (Günther, 1862)
-  Thorichthys helleri (Steindachner, 1864)
-  Thorichthys maculipinnis (Steindachner, 1864)
-  Thorichthys callolepis (Regan, 1904)
-  Thorichthys socolofi (Miller, 1984)

Mais il n’est pas exclu que d’autres les rejoignent dans le futur, tant les disparités phénotypiques et morphologiques sont grandes chez ces poissons, rendant parfois la détermination difficile et incertaine... Le statut de l’espèce T. ellioti n’étant plus considéré comme valide, on emploiera donc T. maculipinnis pour désigner cette espèce (principe d’antériorité, Artigas-Azas, 1996).

Thorichthys aureus (Günther, 1862)

Origine : Guatemala et Belize

Taille : Mâle : 15 cm, Femelle : 12 cm

Température : 23 °C à 28 C°

pH : 7.0 à 8.0

JPEG - 70 ko Thorichthys aureus

Superbe Thorichthys, qui possède naturellement les caractéristiques du genre : corps haut comprimé latéralement, bouche assez petite, nageoire caudale en demi-lune avec les rayons extérieurs allongés en filaments, nageoires pectorales longues et pointues, sous-opercule avec une tâche noire.

Il existe deux formes différentes : une forme bleue qu’on trouve dans le lac Izabal au Guatemala et au Belize, une forme jaune-dorée venant du Rio Motagua. Pour la forme bleue, le corps est marqué de barres brunes dans la moitié supérieure sur un fond bleu gris, et rougeâtre dans la partie inférieure. Ligne longitudinale noire en livrée de domination, et ponctuations bleues irisées sur tout le corps. Lignes du même bleu sur les nageoires impaires et les pelviennes, la nageoire dorsale est bordée d’une ligne rouge. La forme jaune possède les mêmes ponctuations bleues scintillantes (un peu moins), mais sur une robe jaune orangée moins contrastée, ( ils ont aussi les barres en repro ).

Attention, il y a eu des mélanges entre les 2 populations et parfois on a du « n’importe quoi ».

JPEG - 103.4 ko Cpl Thorichthys aureus

Thorichthys helleri (Steindachner, 1864)

Origine : Cette espèce se trouve dans le Rio Pichucalco, dans le Rio Candelaria, dans le Rio Chacamax, dans le Rio Corzo et plus loin vers les sources de l’Usumacinta

Taille : Mâle : 16 cm, Femelle : 15 cm

Température : 25 °C à 26 °C

pH : 7.0 à 8.0

Cette espèce a une aire de répartition très étendue avec de nombreuses formes géographiques. C’est une espèce tout en couleurs pastels, principalement jaune toutefois, qui gagne à être maintenue dans un bac exposé à la lumière du soleil. Pour moi, ( Bernard Gobeaux ) le signe distinctif de cette espèce est ce liseré noir à l’arrière de la dorsale. Cette particularité est cependant plus ou moins visible suivant les individus.

JPEG - 77 ko Thorichthys heller

Thorichthys. maculipinnis (Steindachner, 1864)

Origine : Nous parlions en France de Thorichthys ellioti qui est issu du Rio Tonto (affluent du Rio Papaloapan plus précisément le Rio Motzorongo) décrit en 1904, mais Thorichthys maculipinnis a été décrit en 1864 dans le Rio Jamapa. Ce nom devrait donc être préféré, même s’il existe quand même des différences entre toutes les variétés géographiques car cette espèce se trouve sur une aire de répartition très étendue, on le trouve aussi à Poza Rica).

JPEG - 27 ko Thorichthys maculipinnis ‘’ Rio Tilapan’’

On a par exemple les variétés des Rio du Nord, y compris ceux qui sortent du bassin du Papaloapan (Jamapa, Actopan) qui se reconnaissent aux nombreux points bleu métalliques sur la tête et les joues. Il y a les variétés du bassin central du Rio Papaloapan (dont le Rio Tonto, Motzorongo, Manso) qui outre une coloration très orange possèdent de très nombreux points brillants sur le corps. Enfin les variétés du Sud autour du Rio San Juan (Rio La Lana, Rio Tilapan) qui présentent une coloration jaune très marquée au dessus du ventre qui tranche avec le rose orangé en dessous. Les femelles de cette région possèdent une tache dans la dorsale. Suivant les rivières il y a plus ou moins de points brillants sur le corps.

Il faut toutefois bien vous garder de mélanger des espèces de cours d’eau différents et éloignés sous peine de créer des souches d’aquarium fort jolies mais dénuées d’autre intérêt.

Taille : Mâle : 15 cm, Femelle : 13 cm

Température : 24 °C à 26 °C

pH : 7.0 à 8.0

JPEG - 43.7 ko Rio Tilapan

Les deux espèces suivantes Thorichthys callolepis et Thorichthys socolofi ont une aire de répartition très limitée, il est donc important d’en prendre grand soin. Il existe d’ailleurs des variétés dans quasiment chaque cours d’eau ; ainsi Th. callolepis du Nord (Rio Almoloya) est plus rouge que celui du Sud (Rio El Ajal), de même, le bleu dans les nageoires de Th. socolofi varie suivant le cours d’eau. Même si cela semble être le cas dans la nature, du moins dans les mêmes rivières, il n’est pas souhaitable de mélanger Th. socolofi ou Th. callolepis avec d’autres Thorichthys du premier groupe car il est très vite dominé et disparaît très facilement du bac.

Thorichthys callolepis (Regan, 1904)

Origine : Cette espèce a la plus petite aire de distribution de tous les Thorichthys, dans le haut du Rio Coatzacoalcos

Taille : Mâle 14 cm, Femelle 12 cm Température : 22C° à 26C°

pH : 7.5 à 8.0

Thorichthys callolepis est normalement rencontré dans des rivières au substrat sablonneux et dépourvues de végétation aquatique dans la plupart des cas.

Thorichthys callolepis est normalement rencontré dans des rivières au substrat sablonneux et dépourvues de végétation aquatique dans la plupart des cas.

Le corps de couleur crème est compressé, la partie la plus haute se trouve à la base de la nageoire dorsale. Chez les mâle adultes, les nageoires pelviennes s’étendent jusqu’au début de la nageoire anale. la nageoire de la femelle est arrondie. Les nageoires dorsale et caudale ont un liserées bleu-ciel et une fine ligne rouge. La principale caractéristique est l’absence de tache operculaire, même si sur certains jeunes elle peut apparaître.

JPEG - 69.5 ko Thorichthys callolepis

Thorichthys socolofi (Miller, 1984)

Origine :Originaire du haut Tulija, Rio Misol-Ha au Chiapas

Taille : Mâle 13 cm, Femelle 13 cm

Température : 24C° à 27 C°

pH : 7.5 à 8.0

On le reconnait facilement à la tache médiane qui s’étend sur toute la hauteur du corps. Beaucoup de couleurs sont présentes sur ce poisson, du bleu sur les joues, des reflets roses, jaunes. Du noir est présent à l’arrière des nageoires dorsales et anales, autre signe distinctif de cette espèce. Le bleu dans les nageoires de Th. socolofi varie suivant le cours d’eau. Même si cela semble être le cas dans la nature, du moins dans les mêmes rivières, je rappelle qu’il n’est pas souhaitable de mélanger Th. socolofi ou Th. callolepis avec d’autres Thorichthys du premier groupe car il est très vite dominé et disparaît très facilement du bac.

Remarque pour les deux dernière espèces : Thorichthys socolofi et Thorichthys callolepis Bernard Gobeaux vous conseil un bac très calme avec des cachettes pour les femelles et pour les mâles dominés. On peut aussi les maintenir dans moins de 200 litres mais il ne restera souvent qu’un mâle avec un harem. Comme souvent, moins le bac sera éclairé, plus ces joyaux vous surprendront.

Un conseils d’Antoine Séva Ils doivent être maintenus seuls ou avec des vivipares calmes, éviter les Godeides ( Ameca splendens et Xenotoca eiseni, tous deux originaires du Mexique ). Ils sont remuants et stressent les autres poissons, de plus ils ont tendance à grignoter les nageoires !

JPEG - 81.1 ko Cpl Thorichthys socolofi

2ème groupe :
-  Thorichthys meeki (Brind, 1918)
-  Thorichthys affinis (Günther, 1862)
-  Thorichthys pasionis (Rivas, 1962)

Thorichthys meeki ( Brind, 1918 )

Origine : Se rencontre dans les ruisseaux et les rivières dans l’Est du Mexique, du Guatemala, de la Grihalva rivière dans le nord de la péninsule du Yucatan.

Taille : Mâle : 15 cm, Femelle : 14 cm

Température : 24 °C à 28 °C

Ph : 6.5 à 7.5

Le corps, allongé, élevé, est comprimé sur les flancs. La couleur dominante est gris-violacé et la gorge, ainsi que la région ventrale, sont fortement teintées de rouge-orangé très vif, Tous les spécimens commercialisés actuellement proviennent d’élevages. Les poissons sauvages, difficiles à acclimater, sont nettement plus colorés. Ces derniers présentent un front concave, tandis qu’il est rectiligne chez les sujets d’élevage. Deux taches sombres ponctuées de petits points clairs ornent le centre des flancs et la base des opercules. Les femelles sont plus courtes et moins colorées que leurs compagnons. Leurs nageoires dorsale et anale sont également moins pointues.

JPEG - 104 ko Thorichthys Meeki du Guatemala

Remarque : Si vous souhaitez malgré tout faire un bac de Thorichthys, vous pouvez maintenir cette espèce avec Thorichthys aureus, Th. Pasionis sans gros risque d’hybridation ou de bataille.

JPEG - 92.6 ko Thorichthys Meeki ’’Rio Misol-Ha’’

Thorichthys affinis (Günther, 1862)

Origine : Guatemala ( lac Petén) En réalité, il est plutôt endémique de la région du Petén, puisqu’on en trouve également dans les Lagunas et les Rios voisins... Certains auteurs vont même jusqu’à évoquer sa présence au Mexique (Miller, 1966 ; Werner, 1998) ou au Belize (Hasse, 1981).

Taille : Mâle : 15 cm, Femelle : 12 cm

Température : 21 °C à 27 °C

pH : 7.0 à 8.0

En 1991, au terme d’un article publié sur quatre revues, Jean-Claude Nourissat écrivait : « il ressemble à un meeki mais la gorge est beaucoup moins rouge, plutôt orangée. Il présente de nombreux petits points bleus sur le corps, à part cela la couleur générale est assez grise. »

PNG - 163.7 ko Thotichthys affinis

JPEG - 43.3 ko Thorichthys meeki

On peut aussi noter un corps un peu plus allongé et plus de bleu dans les nageoires. Attention à ne pas le confondre avec du meeki décoloré. Eviter de l’acheter si vous avez un doute sur la provenance. Outre le fait qu’il ne faut pas le mélanger avec Th. meeki et que c’est une espèce endémique des lagunes du Nord du Guatemala sa maintenance ne pose pas de gros problème, il est toutefois plus timide que Th. meeki et il faudra lui offrir des compagnons calmes.

Thorichthys pasionis (Rivas, 1962)

Origine : Se rencontre dans les ruisseaux et les rivières dans l’Est du Mexique, du Guatemala

Taille : Mâle 20 cm Femelle 17 cm

Température : 24 C° à 28C°

pH : 7.5 à 8.00

C’est le plus grand des Thorichthys, pas de problème pour reconnaître cette espèce : sa gorge noire est caractéristique. Mais il semble exister plusieurs variétés géographiques, certaines étant bien jaunes, d’autres recouvertes de points brillants (au point que certains collecteurs les prenaient pour des Th. aureus peu colorés, d’où des descriptions de Th. aureus dans le bassin de l’Usumacinta) et certaines un peu plus pastels. Ceci est certainement dû à une aire de répartition très étendue.

JPEG - 57.8 ko Thorichthys pasionis

Remarque  : C’est avec Thorichthys meeki, un des plus solides du genre

Thorichthys sp. « coatzacoalcos »

Il existe en effet une variété de Thorichthys non décrites qui fait la liaison entre le bassin du Papaloapan et celui du Grijalva et de l’Usumacinta. Dans toutes ces espèces / variétés, les femelles présentent une tache dans la dorsale.

Les observations en milieu naturel sont très faciles car ces poissons sont quasiment au bord et ne fuient presque pas (sinon il se font manger par les plus grosses espèces). Les repros sont souvent très proches et des jeunes peuvent passer d’un couple à l’autre. Sans aller jusqu’à une garde "de groupe", ces espèces doivent user de nombreux subterfuges pour survivre en milieu naturel.

Leur fragilité est quand même relative, comparée par exemple aux Theraps. Il faut éviter de chahuter les alevins d’où la pratique de prendre soit des larves, soit des sub-adultes pour avoir toutes les chances de les ramener du Mexique.

JPEG - 36.3 ko Thorichthys sp. coatzacoalcos ‘’Rio mixtequita’’

Je remercie Bernard Gobeaux qui a pris le temps de lire et de corriger cet article et Alain (Meeki67 ) pour les photos.

Bibliographie :

Cichlidés d’Amérique centrale ( Bernard Gobeaux philippe Gibert) + le complément de Bernard Gobeaux

l’An Cichlidé 4, éditions AFC, 2004.

RFC N° 296 Juan Miguel Artigas Azas

http://www.aquabase.org


Commentaires

Logo de Claude de Nantes
mardi 13 septembre 2016 à 20h49 - par  Claude de Nantes

Merci pour ce code promo mais je ne vois pas bien le rapport avec les poissons ? Dans le doute, voici mon site !

Logo de lolo
jeudi 8 octobre 2015 à 21h59 - par  lolo

En ce moment il y a un code promo soldes conforama 2016 à ne pas rater

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Météo

Morlaix, 29, France

Conditions météo à 10h30
par weather.com®

Soleil voilé

13°C


Soleil voilé
  • Vent : 16 km/h - sud sud-est
  • Pression : 1006 mbar tendance symbole
Prévisions >>

Prévisions du 23 septembre
par weather.com®

Soleil voilé

Max 21°C
Min 13°C


Soleil voilé
  • Vent : 20 km/h
  • Risque de precip. : %
<< Conditions  |  Prévisions >>

Prévisions du 24 septembre
par weather.com®

Averses

Max 19°C
Min 13°C


Averses
  • Vent : 14 km/h
  • Risque de precip. : 80%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 25 septembre
par weather.com®

Averses

Max 16°C
Min 11°C


Averses
  • Vent : 17 km/h
  • Risque de precip. : 40%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 26 septembre
par weather.com®

Très nuageux

Max 19°C
Min 11°C


Très nuageux
  • Vent : 6 km/h
  • Risque de precip. : 20%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 27 septembre
par weather.com®

Averses

Max 19°C
Min 13°C


Averses
  • Vent : 22 km/h
  • Risque de precip. : 40%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 28 septembre
par weather.com®

Averses

Max 17°C
Min 12°C


Averses
  • Vent : 20 km/h
  • Risque de precip. : 80%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 29 septembre
par weather.com®

Très nuageux

Max 16°C
Min 11°C


Très nuageux
  • Vent : 20 km/h
  • Risque de precip. : 20%
<< Prévisions